Toutes ces écoles sont très différentes de  17 à 450 élèves, avec toit en toile ou en dur ; toutes ont des murs, quatre le plus souvent, trois parfois, ouvrant  alors sur la campagne. Deux n’ont pas encore de bâtiment, mais une simple natte sous un auvent ou un arbre.  Les enfants y sont assis en tailleur écrivant sur leur sac.

 

 A chacune de nos visites, nous sommes étonnés de constater combien ces élèves sont patients, bien éduqués. Assis en tailleur pendant des heures, sages et souriants à l ombre des tentes, ils regardent leurs camarades évoluer sur la scène, les accompagnant de battements de mains le plus souvent.

 

ANCHAL 2Les enfants, assis pour 5 heures de spectacles ininterrompues

 

Nous leur avons bananes et jus de fruits qui furent les bienvenus. Ce fut l’occasion de reparler de l’importance de la propreté, de l’utilité des poubelles, de la nécessité du tri sélectif.

 

 

ANCHAL 5Denise fait un discours sur l'importance de l'éducation et de la propreté, traduite par Ummed

Nous étions épuisés par ces fêtes successives, mais un tel accueil nous réconforte et nous partageons avec enfants et enseignants la joie d’être ensemble : plaisir, chaleur, amitié sont toujours au rendez-vous.

 

ANCHAL 1Accueil dans une des écoles qui a préparé une grande (et longue) fête pour nous, tous les professeurs portent le teeshirt CLEAN DADIYA

Nous avons consacré 3 jours à ces 12  écoles disséminées dans les champs de seigle et de moutarde au bout de chemins avec cahots et ornières.

 

Le beau temps fut avec nous  heureusement  !!!